Editions précédentes


https://issuu.com/sylvievermorel/docs/programme.pptx
Cliquez sur l'affiche pour accéder au programme



Dimanche 16 octobre 2016





2014 : Concert Piano et Voix

Cliquez sur l'affiche et accédez au programme.


http://issuu.com/sylvievermorel/docs/programme_2/0






2013 : 5ème biennale  Ames Slaves

Feuilletez le programme !

http://issuu.com/167669/docs/programme_5__me_biennale
http://issuu.com/167669/docs/programme_5__me_biennale







2012-2013 : Ein Deutsches Requiem de J. Brahms
Donné une première fois le 9 décembre 2012 en l'Eglise de St-Galmier avec les solistes Géraldine Casey, soprano et Wassyl Slipak, basse-baryton accompagnés par les pianistes Eric Beaufocher et Florent Mathevet , il sera joué une seconde fois à St-Etienne à l'Eglise de la Terrasse le 6 avril 2013 avec Dominique Magloire comme soprano. Ce concert  a été coproduit  avec le Lions Club Trois Vallées.
"Plutôt qu'un Requiem Allemand, j'aurais dû le titrer Requiem humain" dira Brahms en précisant ainsi tout son sens universel.



Les paroles choisies par Brahms, dans la Bible de Martin Luther, sont destinées aux vivants : la fin de l'existence terrestre, loin d'être redoutée, apporte la paix et la délivrance de toutes peines et soucis. La mort devient quasiment douce et fraternelle, et l'angoisse se résout lorsque la soprano nous berce en entonnant « Ich will euch trösten, wie einen seine Mutter tröstet”  (Je vous consolerai comme une mère console son enfant) séchant ainsi toutes les larmes et apaisant l'enfant affolé que nous ne cessons d'être.

La version avec piano à quatre mains est de la main de Brahms. 
Tout au long du XIXe siècle, il était de tradition "d'arranger " les œuvres symphoniques dans une version à quatre mains pour faciliter leur diffusion et permettre à la musique orchestrale de rentrer dans les foyers. Mais dans l'immense majorité des cas, ces transcriptions n'étaient pas de la main du compositeur. L'effort de transcription fut intense "l'enfer est derrière moi", mais Brahms fut satisfait du résultat  "au demeurant, elle est devenue tout à fait excellente".   


  2011 : Oratorio de Noël de J-S Bach 

À l’occasion de Noël, les trois premières cantates de l'œuvre qui en comporte six ont été interprétées par le Chœur des Rencontres Musicales en Loire et l'Ensemble de Musique Ancienne Unisoni.

Solistes : 
• Marina Venant, soprano 
• Myriam Djemour, alto 
• Davy Cornillot, ténor, l’Évangéliste
• Paul-Henri Vila, basse




Ce concert, à but humanitaire, a été donné trois fois : 
à l'Église Saint-Louis de Saint-Étienne organisé par le Lions Club Europe Trois Vallées de Saint-Étienne au profit de la "Bibliothèque Sonore de Saint-Étienne" et  des "Enfants sourds du Togo",  
• à l'Église de Feurs, avec le soutien de la mairie de Feurs et au profit de l'Association « Roses de Noël », 
• au théâtre du Parc d'Andrézieux-Bouthéon au profit du « Pôle des Solidarités » de la ville. 










2010 : Mozart de A à Z

Nous avons programmé un festival ambitieux, réunissant de nombreux solistes de renommée internationale, et un programme allant de Mozart à Beethoven, avec des œuvres phares, comme le Don Giovanni , le Requiem ou la Grande Messe en ut mineur de Mozart, et le Concerto l'Empereur de Beethoven.







Le festival 2010, remarquable par son ampleur et son succès, a été présent dans cinq villes du département, Saint-Genest-Lerpt, Firminy, Roanne, Andrézieux-Bouthéon et Saint-Étienne : 
• Concert d’ouverture à l’Église de Saint-Genest-Lerpt: la Gran Partita et le Requiem de Mozart.

Solistes: 
Dominique Magloire, soprano
Myriam Djemour, contralto
François Roche, ténor
Paul-Henry Vila, basse







Choeur des Rencontres Musicales en Loire

 • Trois représentations de Don Giovanni de Mozart:
-Andrézieux-Bouthéon- Théâtre du Parc
-Roanne - Théâtre Municipal
-Firminy - Cinéma-Théâtre Le Majestic

Solistes: 
• Don Giovanni: Sébastien Lemoine
• Leporello: Marc Souchet 
• Donna Anna: Stéphanie Loris 
• Donna Elvira: Jenny Daviet 
• Don Ottavio: Mathieu Sempere 
• Zerlina: Elise Doughty
• le Commandeur et Mazetto: Wassyl Slipak 

Pour ces deux réalisations, les Rencontres Musicales en Loire avaient fait appel à une formation orchestrale allemande, les German Classical Players, composée de musiciens titulaires des Orchestres de Berlin et Hambourg. 

• Concert de clôture à l’Opéra-Théâtre de Saint-Etienne 
Ce concert a été introduit par une conférence de la musicologue Florence Badol-Bertrand. 

• Concerto l’Empereur n°5 de Beethoven, au piano, Cyril Goujon 
• Grande Messe en ut mineur de Mozart 

Choeur et Orchestre du Festival des Rencontres Musicales en Loire 

Solistes: 
• Stéphanie Loris, soprano 1 
• Elise Archambault, soprano 2
• Rémy Poulakis, ténor 
• Wassyl Slipak, basse 
Galerie des artistes


2009 : Concert humanitaire

Concert Jean-Philippe Rameau et Jean-Sébastien Bach, au profit de l'Association "Brins de Soleil" (CHU de Saint-Etienne) qui a pour but d’améliorer la qualité de vie d'enfants atteints de graves maladies.

Claire Babel, soprano solo
Pascal Guillot, pianiste


2008 : Au fil du Danube

L'édition 2008 a fait date puisqu'Emmanuelle Bertrand a accepté de devenir la Marraine de la troisième biennale. Le thème a été élargi au Danube, qui est ainsi devenu le lien organique entre les compositeurs choisis pour ce festival : Dvorak à nouveau, Brahms, Brückner, Schubert, Strauss et Haydn. Par l’intermédiaire du contre-ténor Brian Gordon, un partenariat avec l'English National Opera est à noter pour cette troisième biennale. 

L'orchestre: 
L'Orchestre Symphonique du Festival était composé d’instrumentistes de l'Orchestre de l'Opéra de Lyon, de l'Ensemble Orchestral Contemporain et de l'Orchestre Symphonique de Saint-Etienne.

Les choristes: Soixante choristes ont été recrutés sur Rhône-Alpes.

Les instrumentistes: 
• Pascal Amoyel, piano
• Emmanuelle Bertrand, violoncelle 
• Jérôme Bertrand, contrebasse
• Cyril Goujon, piano
• Hervé Cligniez, clarinette
 
Les solistes vocaux: 
• Alain Charles, basse 
• Myriam Djemour, alto 
• Dominique Magloire, soprano
• Lina Markeby, mezzo-soprano 
• Geoffrey Moses, basse 
• Remy Poulakis, ténor 
• Huw Rhys-Evans, ténor 
• Sarah Tynan, soprano 

La conférencière: Florence Badol-Bertrand

Les lieux de concerts: 
Saint-Genest-Lerpt, Firminy, Montbrison, Roanne, Saint-Chamond, Saint-Étienne.
Partenariats: 
Cinéma Le Mélies, Le Quatuor Satie, l’English National Opera.



Comme l’habitude en était désormais prise, le concert de clôture a eu lieu au Grand Théâtre Massenet, avec, au programme, deux œuvres majeures , le Concerto pour violoncelle opus 104 de Dvorak, interptété par notre Marraine, Emmanuelle Bertrand, et la Missa in Angustiis dite « Lord Nelson » HOB.XXII :11 de Haydn, avec les solistes britanniques Sarah Tynan, soprano, Lina Markeby, mezzo-soprano, Huw Rhys-Evans, ténor, Geoffrey Moses, basse



2006 Autour de Camille Saint-Saëns



Faire connaître la musique vocale et religieuse de Saint-Saëns, tel était l'objectif de ce festival. L’Orchestre Pasdeloup, qui fut fondé en 1861 (le plus ancien orchestre français en activité) et avait créé la plupart des œuvres de Saint-Saëns, a accepté de venir tout spécialement de Paris pour la première fois à Saint-Étienne et a joué le splendide Concerto pour piano n° 2 opus 22, avec en soliste, Pascal Amoyel, qui nous avait été suggéré par Emmanuelle Bertrand, son épouse. 
 A l'occasion du concert de clôture, le public a également pu entendre un oratorio, petite merveille d'écriture, rarement chanté depuis sa création : le Déluge opus 25 et découvrir un très jeune ténor bordelais de 22 ans,  Stanislas de Barbeyrac. Pour mémoire, Stanislas, en 214, a remporté les victoires de la musique.

 Entre autres concerts, ont été donnés :  
à Firminy, deux œuvres religieuses pour chœur et orgue, la Messe Solennelle opus 4 et le Requiem
• à Saint-Galmier, un concert intitulé Musique de Salon, en formation de musique de chambre. 

Un changement pour cette édition : le Chœur Éphémère de la première biennale, n'était plus un rassemblement de chœurs du département, mais un ensemble de chanteurs engagés à titre personnel sur le projet musical : c’était désormais le Chœur de la Loire
Au total, sept concerts à Montbrison, Firminy, La Talaudière, Saint-Galmier, Andrézieux-Bouthéon, le Conservatoire Massenet et le Grand Théâtre Massenet à Saint-Étienne.



2004 Autour de Dvorak 

A l’occasion du centenaire de la mort d’Anton Dvorak, et de l’entrée de la République Tchèque dans le Communauté Européenne, les Rencontres Musicales en Loire ont rendu un bel hommage à des compositeurs tchèques, et ont invité à participer à leur Festival :
• l’Orchestre Symphonique de Lyon-Villeurbanne
• l’Ensemble Agachor
• l’Ensemble Symphonia
• le Chœur de la Vallée du Rhône
• l’Ensemble Vocal de Saint-Etienne
• la Maîtrise de la Loire
• le Groupe Vocal Universitaire
le Chœur Tchèque de Paseky 
le Czech Chamber Orchestra 

Les Rencontres Musicales ont organisé cinq concerts à Saint-Etienne, Saint-Chamond, Saint-Galmier , Montbrison.


Monsieur Pavel Fischer , Ambassadeur de la République Tchèque en France, signant le livre d'or de la ville de 
Saint-Etienne

Le tout fut couronné par la venue de l’Ambassadeur de la République Tchèque, Monsieur Pavel Fischer, qui s’est lui-même joint au Chœur pour interpréter le Stabat Mater de Dvorak. 
    
Le quatuor de solistes:
• Laurence Malherbe, soprano
• Myriam Djemour, alto
• Olivier März, ténor
• Lionel Sarrazin, basse